S’engager constructivement pour prendre en main notre destin collectif.  

Est-ce qu’il vous arrive à l’occasion d’avoir l’impression que le Québec se laisse emporter par la nostalgie? Je suis loin d’être un sociologue, mais après tout, nos radios vibrent au son des Cowboys Fringants, Mes Aïeux, etc. Nos journaux font régulièrement état du déclin relatif de Montréal depuis les Jeux Olympiques de 1976. Que dire du motto officiel de la province « Je me souviens » ?!

Le contexte n’est pas facile, mais je préfère voir la situation actuelle sous un angle différent. Si l’on se prend en main, le Québec renferme d’innombrables opportunités – nous sommes loin d’avoir atteint notre plein potentiel.

Évidemment, il est impératif de connaître son histoire et de saluer ses ancêtres qui ont bâti la belle société dont nous pouvons bénéficier aujourd’hui. Je suis moi-même féru d’histoire. Cependant, il faut reconnaitre qu’il est difficile de chasser un état d’esprit collectif morose et de se tourner vers l’avenir avec enthousiasme dans ce contexte. Par surcroît, au lieu de focaliser leurs énergies pour trouver des solutions permettant de maximiser l’utilité collective, les groupes d’intérêts rivalisent trop souvent entre eux pour soutirer le maximum possible au détriment de l’avancement de l’ensemble de la population, et souvent au détriment des prochaines générations.

Un mouvement grandissant en train d’émerger.

Heureusement, tout n’est pas noir et la situation n’est pas irréversible. La communauté des affaires doit jouer un rôle clé pour renverser la tendance et il y a actuellement une prise de conscience de cette nécessité. Loin d’avoir succombé à la nostalgie, je remarque que de plus en plus de personnes s’engagent activement à leur manière, en fournissant temps et argent, pour faire une différence.

Seulement à Montréal, au moins une dizaine de clubs de jeunes professionnels et d’entrepreneurs ont pris forme au cours des dernières années et il s’agit surement de la pointe de l’iceberg. Ces jeunes dans la vingtaine et la trentaine forment une nouvelle génération de philanthropes. Loin de l’image dépassée des philanthropes d’autrefois, ces groupes rivalisent d’ingéniosité pour ramasser des fonds et sensibiliser le public à la cause qui les tient à cœur. Malgré des moyens souvent limités, les comités que je connais réussissent avec brio grâce à beaucoup de débrouillardise et d’entraide. Bien que ce concept ne soit pas originaire d’ici, l’essor fulgurant de ces groupes et la popularité de ces soirées-bénéfices est actuellement remarquable à Montréal.

Pour illustrer ce point, je pourrais faire l’étalage de plusieurs belles initiatives locales. Je vais prendre l’exemple du Casino contre le cancer, car c’est l’initiative que je connais le mieux. Si vous vous demandez pourquoi je n’avais pas mis-à-jour ce blogue depuis six mois, c’est que je présidais la 3e édition de cette soirée-bénéfice au profit de l’Institut du cancer de Montréal. Depuis la création du Cercle des jeunes ambassadeurs à l’été 2012, plus de 315 000$ a été amassé afin de notamment pouvoir rapatrier au Québec des chercheurs travaillant à l’étranger. À chaque année, une vingtaine d’ambassadeurs dévouent des milliers d’heures pour organiser littéralement de A à Z l’événement-bénéfice et pour retourner un maximum d’argent à la fondation. Multiplié à travers tous les comités actifs, une génération de leaders est sensibilisée à la philanthropie et à la nécessité de s’engager pour l’avancement de notre société. Tous ces groupes ont en commun que leur instigateur n’est pas le gouvernement, mais un petit groupe d’individus fermement motivés à laisser leur empreinte de manière positive et constructive.

Je vois MTL : un rendez-vous à ne pas manquer!

Une autre belle initiative est celle lancée par Jacques Ménard de BMO avec la collaboration de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Je vois MTL émerge comme un mouvement citoyen porté par de multiples leaders issus de diverses sphères d’activité pour changer l’état d’esprit collectif et donner un nouvel élan à la métropole. Je participerai à l’événement le 17 novembre avec des collègues. Longtemps discrète dans les débats publics, la communauté d’affaires s’active de plus en plus pour rallier les parties prenantes et orienter la relance de Montréal, le moteur de l’économie québécoise.

Plus de 1000 personnes sont attendues pour participer à des ateliers et finaliser des projets proposés par des leaders de multiples horizons. Une centaine de projets seront discutés. Ils visent quatre grands objectifs: renforcer la personnalité de Montréal, attirer ou retenir des talents, stimuler la croissance et la création d’entreprises ou rendre la métropole plus agréable à vivre. À la fin de la journée, les participants vont s’engager à réaliser le projet qu’ils auront fignolé durant la journée. Le concept est intéressant. La clé sera de mettre en place un mécanisme permettant de faire un suivi serré de tous ces projets.

Un nouveau départ grâce au réengagement citoyen.

Je trouve très encouragent de voir autant de gens concernés par la direction de notre métropole et qui désirent s’impliquer activement pour améliorer notre situation. J’espère que le sentiment d’urgence qui anime plusieurs personnes de ma génération sera de plus en plus partagé dans l’ensemble de la population. Après avoir longtemps regardé dans le rétroviseur, il est temps de regarder droit en avant pour trouver des pistes de solutions permettant de faire progresser le Québec et de se rapprocher de notre plein potentiel.

En cette journée nationale de la philanthropie – on dédie chaque le 15e jour de novembre à la reconnaissance des Canadiens qui se démarquent par leur générosité et leur implication – je vous invite à réfléchir sur votre implication bénévole. Si vous ne savez pas où commencer, un bon point de départ est l’organisation Bénévole d’affaires qui jumelle des professionnels des organismes à but non lucratif du grand Montréal et au Québec. Les besoins sont tellement nombreux, vous trouverez assurément une organisation dont la mission correspond à vos intérêts et vos passions.

http://www.benevolesdaffaires.org/

Advertisements

About Ludovic Dumas

Ludovic transforms innovative companies into world-class organizations. He is an investment professional at an investment firm representing the interests of one of the most successful families in Canadian business. Before joining the private equity world, Ludovic was an investment banker at CIBC and with ING Group’s investment banking team in Frankfurt, Germany. Mr. Dumas was also a management consultant with Deloitte where he worked on corporate strategy, restructuring, market analysis, due diligence, and economic development mandates. Specialties Mergers & acquisitions, capital raise, corporate strategy, entrepreneurship.
This entry was posted in Montreal and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s