Israël au-delà des manchettes

J’ai récemment eu l’occasion de visiter Israël lors d’un voyage d’affaires. J’ai découvert  un pays moderne et dynamique et j’ai rencontré un peuple des plus innovants et accueillants. Si l’instabilité au Moyen-Orient retient l’essentiel de l’attention des médias en Amérique du Nord, ce voyage m’a ouvert les yeux sur les choses incroyables qui se déroulent dans la région.

La nation start-up

J’ai découvert pourquoi Israël est communément appelé la nation start-up. Il est impressionnant de voir comment les Israéliens ont construit un pays prospère dans un court laps de temps (pays fondé en 1948). Bien que relativement similaire à Québec en termes de population (~ 8 millions de citoyens), Israël est un petit pays géographiquement. Son territoire est environ 75x plus petit que celui du Québec et l’eau est 800x moins abondante. Pour mettre les choses en perspective, l’ensemble du pays est légèrement plus grand que l’état du New Jersey! Les ressources naturelles sont notoirement rares en Israël. Cependant, au lieu d’être défini par les limitations en matière de ressources naturelles, les entrepreneurs israéliens ont trouvé des moyens ingénieux pour créer des solutions qui sont exportées dans le monde entier. La force économique du pays est en grande partie attribuable à son secteur de la haute technologie, plutôt que la production de matières premières. L’innovation et l’entrepreneuriat sont très prisés en Israël. La technologie contribue à plus de 50% des exportations et les exportations représentent environ 33 % du PIB de la nation. Israël est se situe parmi les leaders dans l’énergie solaire, les technologies agricoles, la conservation de l’eau et exporte des logiciels, des équipements de communications, des équipements médicaux et des sciences de la vie à la fine pointe de la technologie. Bien que relativement pauvre en matières premières physiques, Israël est riche en capital intellectuel et investit massivement afin de maintenir sa position. Par capita, Israël se classe actuellement 1er dans le monde en termes d’investissement en recherche et développement et de création d’entreprise. Les investissements en recherche et développement, en % du PIB, sont de 4,4% en Israël contre un maigre 1,7% au Canada.

Une culture entrepreneuriale

Alors, comment est-ce que l’Israël est devenu une oasis prospère au milieu d’un tel voisinage instable? L’emphase mis sur l’éducation et l’autonomie est bien documenté et Israël a bénéficié de vagues successives d’immigration. Certains des plus brillants esprits de l’Europe, de l’Afrique et  de l’Asie ont contribué leurs talents à la construction et à l’émergence d’Israël. J’ai senti que les entrepreneurs israéliens sont alimentés par la passion de créer et par un désir altruiste patriotique de contribuer au bien-être de leur nation. Les entrepreneurs israéliens sont une force que l’on ne peut ignorer. Ils croient en leur capacité de repousser les limites du possible et ils n’ont pas peur de rivaliser certaines des plus grandes multinationales dans le monde à un stade précoce. Avec un accès à un petit marché intérieur et le commerce extérieur limité avec les pays limitrophes, les entrepreneurs doivent penser globalement presque dès le premier jour. L’adaptation, la résilience et la prise de décision rapide sous pression sont des qualités valorisées qui sont testés pendant leur service militaire obligatoire et jouent probablement un rôle dans la réussite des entrepreneurs israéliens. J’ai été fasciné par les histoires des fondateurs de sociétés comme Waze et Mobileye qui défient des géants comme Google.

Un brillant avenir

Le pays connu comme la nation start-up, d’un fascinant livre du même titre publié en 2009, a un bel avenir. Les entrepreneurs israéliens attendent plus longtemps pour réaliser une sortie et construisent de plus grandes entreprises. Beaucoup de ceux qui ont décidé de vendre demeurent activement impliqués et contribuent au renforcement de l’écosystème qui est déjà classé 2ème au monde après la Silicon Valley. Il y a aussi un potentiel supplémentaire sur le front macroéconomique. Le taux de participation de la main-d’œuvre nationale est de seulement 57%, alors qu’il est de 66% au Canada. En outre, la population d’Israël est plus jeune et croît rapidement. Le taux de croissance annuel de la population était de 1,9% en 2013, trois fois plus vite que la moyenne de l’OCDE de 0,6%. Israël a progressé à un rythme impressionnant en dépit d’être dans un état relativement constant de bouleversement avec ses voisins depuis sa fondation. Espérons la région trouve un chemin vers la stabilité géopolitique – ce serait une avancée majeure pour l’ensemble de la région et un exemple pour le monde entier à suivre.

Tourisme

Israël est un petit pays, mais il est incroyablement riche en histoire et il y a beaucoup à découvrir. Après mon voyage d’affaires, j’ai passé un peu plus d’une semaine à visiter Tel Aviv, Jérusalem, la mer Morte, ainsi que Petra et Wadi Rum en Jordanie. Tel Aviv est une ville moderne et dynamique située sur le bord de la mer Méditerranée avec de grands restaurants et la vie nocturne active. Jérusalem est littéralement au carrefour des trois grandes religions monothéistes. C’est une ville tout à fait fascinante. Nous avons aussi traversé la Cisjordanie pour se rendre à Bethléem et visiter le lieu de naissance de Jésus et l’Église de la Nativité, qui est apparemment la première église. Je suis revenu à la maison avec une meilleure compréhension de la situation géopolitique très complexe dans cette région divisée. Après Jérusalem, nous avons roulé le long de la mer Morte vers Eilat. Nous nous sommes arrêtés plusieurs fois pour admirer le paysage fantastique de la région et nous avons escaladé la célèbre forteresse de Massada. Nous avons terminé notre voyage en visitant la mythique ville de Petra – un merveilleux musée en plein air – et en explorant le désert de Wadi Rum. Bien qu’un peu complexe à atteindre, le détour en valait amplement la peine.

Entrevue avec Dan Senor, co-auteur de “Israël, la nation start-up : L’histoire du miracle économique d’Israël”

This slideshow requires JavaScript.

 

Advertisements

About Ludovic Dumas

Ludovic transforms innovative companies into world-class organizations. He is an investment professional at an investment firm representing the interests of one of the most successful families in Canadian business. Before joining the private equity world, Ludovic was an investment banker at CIBC and with ING Group’s investment banking team in Frankfurt, Germany. Mr. Dumas was also a management consultant with Deloitte where he worked on corporate strategy, restructuring, market analysis, due diligence, and economic development mandates. Specialties Mergers & acquisitions, capital raise, corporate strategy, entrepreneurship.
This entry was posted in Travels. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s